OrientationUniversités

Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

Pierre, 21 ans, entre en deuxième année de licence mais son budget serré ne lui permettra pas d’acheter des masques chirurgicaux.

Par Christel Brigaudeau

Pierre espère la rentrée universitaire comme d'autres ont attendu, en mai, le déconfinement. Un retour à la vie, après six mois loin des amphis, loin des amis, et de tout ce qui fait le sel du quotidien pour cet élève en deuxième année de licence de maths - informatique, à l'université de Strasbourg (Bas-Rhin).

Car contrairement aux écoles ou aux lycées, les bancs des facs sont dans le noir depuis la mi-mars et le confinement imposé face au Covid-19. Les cours et examens ont tous eu lieu à distance. « J'ai passé la première moitié du confinement dans une coloc invivable, que j'essayais de quitter quand l'épidémie est arrivée, et la deuxième chez mes parents », raconte le jeune homme, installé depuis cinq mois dans la maison de son enfance, avec papa, maman et le chant du coq dans la campagne seine-et-marnaise.

Bien que ses cours ne reprennent que le 7 septembre, il claquera le coffre de sa petite voiture dès la fin août, sitôt rempli son contrat de saisonnier, comme cantonnier pour la mairie de son village. Direction la capitale alsacienne, son studio de 16 m2 à 426 euros par mois, et son agenda d'étudiant engagé.

Une réserve de gel hydroalcoolique


« Il faut que je sois rentré pour l'accueil des premières années, le 1er septembre, s'inquiète-t-il. Même s'il y a le risque d'une seconde vague, et que le confort de la vie chez les parents est agréable, sans souci du prix du panier de courses, je sais que récupérer ma liberté et revoir mes amis va me faire du bien. Cette relation d'égal à égal qu'on a entre étudiants me manque. »

Et c'est pour cette raison qu'il espère ardemment une rentrée « en présentiel ». Tant pis s'il doit passer sa journée le nez couvert par l'un des trois masques en tissu à sa disposition. A moins que la fac ne l'exige, il n'a pas prévu d'investir dans des masques chirurgicaux jetables − un budget trop lourd pour son porte-monnaie léger de boursier 4e échelon, soit une aide de 402 euros par mois. Quant au gel hydroalcoolique, « j'ai une grosse réserve qui tiendra jusqu'à Noël, se réjouit l'étudiant. J'en mets souvent, cela me rassure de faire ce geste, je me dis que ça aidera peut-être à retarder l'épidémie. »

Consultez aussi > Une rentrée étudiante plus chère de 76 euros et des jeunes plus pauvres, selon la Fage

Retour au dossier Universités
Universités : Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante
Imprimer

Commentaires / Réactions

Universités : consultez aussi...

Rentrée 2020 et Covid-19 : amphis bondés, étudiants révoltés

Rentrée 2020 et Covid-19 : amphis bondés, étudiants révoltés

Les amphis sont souvent très (trop) remplis en début d'année, ce que dénonce de nombreux étudiants chaque année, mais avec la crise sanitaire, cette rentrée est d'autant plus explosive...

Journées du Patrimoine 2020 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Journées du Patrimoine 2020 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Découvrez les campus qui se bougent pour la 37e édition des Journées Européennes du Patrimoine qui permettent de pousser les portes de lieux insolites, souvent inaccessibles ou avec des visites guidées spéciales.

VIDÉO. Amphis bondés et coronavirus : à la Sorbonne, des étudiants déjà inquiets

VIDÉO. Amphis bondés et coronavirus : à la Sorbonne, des étudiants déjà inquiets

Crise du coronavirus et rentrée 2020 : les étudiants du supérieur sont priés de respecter les gestes barrières... mais les conditions de travail le permettent-ils en présentiel ?

Ici, les étudiants sont priés de ne pas venir en cours !

Ici, les étudiants sont priés de ne pas venir en cours !

L’Université de technologie de Compiègne (UTC) a décidé de garder à distance la majorité de ses 4 000 élèves, qui pourront suivre les leçons depuis chez eux.

Universités, Grandes écoles... à quoi va ressembler cette rentrée 2020 ?

Universités, Grandes écoles... à quoi va ressembler cette rentrée 2020 ?

C’est la rentrée dans beaucoup d’universités et d’écoles qui ouvrent à nouveau leurs portes ce lundi, et vont commencer à accueillir leurs premiers étudiants dans les tout prochains jours.

Coronavirus : «Cette rentrée universitaire va être très stressante pour les étudiants»

Coronavirus : «Cette rentrée universitaire va être très stressante pour les étudiants»

A chaque université ses règles. Malgré le Covid, les universités parisiennes sont invitées à privilégier l’enseignement «en présentiel».

Ecoles à la Une

Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse Aix-Marseille et Nantes
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
GLION - Institut de Hautes Etudes
Des formations qui font la différence Étudier à Glion vous préparera à...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, école publique la CCI Paris Île-de-France, forme plus de 1400...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.